Accueil>...>Evènements>No et moi : présentation par Zabou Breitman

No et moi : présentation par Zabou Breitman

Vendredi 2 mars à 18h

Zabou Breitman s’est fait un nom comme actrice, auteure, réalisatrice et metteuse en scène de théâtre.

La comédienne sera présente le mardi 6 mars, au Ludion de Villemoisson-sur-Orge, avec son adaptation du roman de Lydie Salvaire, « La Compagnie des spectres ». Seule en scène, Zabou Breitman a su construire un spectacle extraordinairement fort. En amont du spectacle, Zabou Breitman présentera vendredi 2 mars à 18h au cinéma un film qu’elle a réalisé en 2010 : « No et moi », adapté du roman de Delphine de Vigan.

No et moi

De Zabou Breitman, 2010, France, 1h45, avec Zabou Breitman, Bernard Campan, Nina Rodriguez, ...

A partir de 10 ans

On dit de Lou qu’elle est une enfant précoce. Elle a treize ans, deux classes d’avance et un petit corps qui prend son temps. Elle a une mère emmurée dans les tranquillisants, peu d’amis, et le ressenti aigu d’un monde qui va de travers. Lou doit faire un exposé sur une jeune femme sans abri. Elle en a vu une à la Gare d’Austerlitz. Une qui fait la manche, demande des clopes, s’endort sur la table du café lorsque Lou lui offre à boire pour l’interviewer. Elle a 18 ans, s’appelle No, Nora en fait mais tout le monde dit No, et bientôt Lou ne pourra plus se passer d’elle. Mais No est imprévisible, elle a grandi dans les foyers et elle ne ressemble à personne. Un jour, elle disparaît. Lou la recherche, sûre de ce besoin qu’elles ont l’une de l’autre. Lorsque No réapparaît à bout de forces, Lou sait ce qu’elle doit faire : No viendra vivre chez elle.


Avec ses trois jeunes comédiens au diapason, dont chaque personnage souffre d'une absence affective importante, Zabou nous offre un bel élan de jeunesse, de liberté et de beauté. BRAZIL

Fidèle au livre, le film est servi par l'interprétation de Julie-Marie Parmentier (...) et Nina Rodriguez (...). LA CROIX

(...) un très émouvant descendant de "l'Effrontée" de Claude Miller. LIBERATION

(...) Une nouvelle adaptation pleine d'humanité, d'amour et de mélancolie (...). PREMIERE