Amin

De Philippe Faucon, France, 2018, 1h31, avec Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos, Marème N'Diaye...

Amin est venu du Sénégal pour travailler en France, il y a neuf ans. Il a laissé au pays sa femme Aïcha et leurs trois enfants. En France, Amin n’a d’autre vie que son travail, d’autres amis que les hommes qui résident au foyer.
Aïcha ne voit son mari qu’une à deux fois par an, pour une ou deux semaines, parfois un mois. Elle accepte cette situation comme une nécessité de fait : l’argent qu’Amin envoie au Sénégal fait vivre plusieurs personnes.
Un jour, en France, Amin rencontre Gabrielle et une liaison se noue. Au début, Amin est très retenu. Il y a le problème de la langue, de la pudeur. Jusque-là, séparé de sa femme, il menait une vie consacrée au devoir et savait qu’il fallait rester vigilant.

 

C’est sur ce tableau nuancé que s’imprime la relation entre Gabrielle et Amin [...]. Au long du film, ce lien conserve une absence d’effusion, un mystère qui rend hommage à la complexité des situations dépeintes. C’est ce genre d’intelligence, de sensibilité, qui donne son inestimable singularité au cinéma de Philippe Faucon. LIBERATION

Un film épuré et sensuel qui évoque la solitude des corps dans nos sociétés contemporaines. LA CROIX

Entre Europe et Afrique, un voyage poignant sur la solitude et le déracinement en compagnie d’un duo de comédiens à la justesse émouvante. AVOIRALIRE.COM

Plus pessimiste que "Fatima", "Amin" dresse un constat des souffrances contemporaines (solitude, précarité, soumission au patronat, déracinement) aussi juste qu’alarmant. LES INROCKUPTIBLES

Après Fatima, Philippe Faucon réalise Amin, un film sensible et politique sur la solitude des hommes immigrés. L'HUMANITE

amin 1

prochainement